Les Perses sont originaires de la région correspondant à l’Iran actuel. D’après les historiens, les premières tribus iraniennes arrivèrent en perse au XIVème siècle avant notre ère. Féroces ennemis des Grecs durant les guerres « médiques », c’est par ailleurs une population raffinée et tolérante religieusement, bien loin de l’image qui leur est attribuée et souvent renvoyée dans des films comme 300.

L’émergence de l’empire Perse a été longue et difficile. Les Perses, peuple d’origine indo-européenne venaient du Sud de la Russie actuelle. Ils appartenaient à une entité culturelle regroupant plusieurs peuples dénommés Aryas. Ces peuples se situaient entre la mer Caspienne et la mer d’Aral. Vers le II ème millénaire avant J.C. ils commencèrent à migrer vers l’Iran, l’Inde, le Proche et le Moyen Orient. Les Perses et un autre peuple très proche d’eux, les Mèdes s’établirent sur les berges du lac Oumia au XIVeme siècle avant J.C. Toutefois, ils devront attendre le VIIeme siècle pour s’imposer comme la nation majeure du moyen Orient. Jusqu’au VIIème siècle, le Moyen-Orient est partagé entre plusieurs royaumes. Originaires du Nord de l’Irak actuel, les Assyriens ont étendu un vaste empire englobant la Syrie, le Nord de la Turquie, la bande de Gaza et l’Egypte. Les Uratéens eux dominaient la Turquie du nord et l’Arménie. Au sud de l’Irak il y avait les Babyloniens et dans la partie occidentale de l’Iran se trouvaient les Elamites. Au milieu de toutes ces puissances, dominés par des peuples plus avancés et mieux organisés, les Perses connurent des débuts compliqués et furent rapidement assujetis à l’empire Assyrien.

Chute de l’empire Assyrien et unification des Perses

Au VIIème siècle, un évènement majeur va fortement servir l’ascension des Perses, la chute du royaume Assyrien. Néanmoins, cet évènement ne sera pas de leur fait. Ce sont les Mèdes et les Babyloniens qui, après avoir été de nombreuses fois vaincus par les Assyriens décidèrent de s’unir dans le but de vaincre cet empire . Un projet qu’ils mèneront à leur terme en 612 avant J.C. Suites aux incursions des Babyloniens et des Mèdes, la capitale de l’empire Assyrien Ninive qui est alors l’une des plus grandes villes du monde à cette époque est détruite. Assur-Uballit II le roi Assyrien s’enfuit. il fut tué trois ans plus tard lors du siège d’Haran en 609 avant J.C. La fin de l’empire Assyrien va laisser un grand vide en Mésopotamie et va permettre aux Perses de commencer à s’affirmer. Achéménès le roi légendaire perse unifie son peuple qui était jusqu’alors composé de multiples principautés et fonde vers le VIIème siècle avant J.C. le royaume de Parsamash. S’ils sont unifiés, les Perses resteront toutefois vassaux des Elamites puis des Mèdes. Cette domination des Mèdes durera plus de 100 ans jusqu’à l’arrivée au pouvoir de Cyrus II. Durant cette période, les descendants d’Achéménès continueront à porter le titre de roi tout en restant sous la domination Mèdes.

L’ascension des Perses

Dès son arrivée au pouvoir, en 559 avant J.C. Cyrus II entreprendra une politique militariste. Il recrutera des mercenaires chez les tribus voisines. Puis, profitant des tensions politiques qui agitent à cette époque les élites Mèdes, il renversera Astyage le roi Mède vers 550 avant J.C. Il lui laissera la vie sauve mais s’emparera d’Ectabane, l’ancienne capitale Mède et établira la sienne, Pasargades. A ce moment et pour la première fois de leur histoire, les Perses ne sont plus sous domination étrangère, ils héritent du vaste territoire des Mèdes qui avait été fondé sur les ruines de l’empire Assyrien. Fait marquant et qui deviendra une constante des Perses, ils ne vont pas persécuter les Mèdes qui venaient comme eux des peuples dénommés Arya mais les incorporer à leur empire. C’est ce type de procédé qui en fera le premier empire à vocation dite universelle, c’est-à-dire que n’importe quel peuple pouvait intégrer leur empire. Ils le proposeront d’ailleurs bien plus tard aux athéniens lors des guerres médiques, une proposition qu’ils refuseront. Fort de son armée désormais digne d’un empire, composée à la fois de Mèdes et de Perses, il soumettra rapidement l’ Urartu, la Cicile et l’Anatolie orientale. Le premier âge d’or des Perses pouvait débuter.